Devenir traducteur indépendant en ligne

Gagner de l’argent en traduisant ? Eh, oui cela est tout à fait possible ! Si vous êtes passionné par les langues ou avez de bonnes capacités linguistiques, alors vous pouvez en faire votre métier et créer une agence de traduction professionnelle en ligne. Vous pourrez ainsi travailler à votre propre compte et mettre en avant votre passion. Toutefois, cette décision n’est pas à prendre à la légère, puisqu’elle demande du courage et beaucoup d’éléments à prendre en considération. Voici quelques conseils et étapes que vous pourrez suivre pour devenir un bon traducteur indépendant en ligne !

Réussir ses missions de traducteur

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il ne faut pas nécessairement avoir un diplôme. En effet, ce métier requiert plus de la compétence qu’autre chose. La preuve, la traduction en ligne certifiée est une profession libérale qui n’est pas réglementée. Cela signifie tout simplement que vous pouvez l’exercer sans diplôme !

En pratique, la plupart des traducteurs indépendants disposent plutôt des qualifications professionnelles : masters professionnels ou écoles spécialisées. De ce fait, vous vous démarquerez par la qualité de votre travail. Pour mener à bien vos missions, il est important de maîtriser au moins deux langues. Eh, oui, vous devez être multilingue et avoir une excellente connaissance de la grammaire, l’orthographe et la syntaxe.

De plus, vos traductions doivent être de très bonne qualité afin de gagner et fidéliser vos clients. Ce n’est que de cette manière qu’ils feront toujours appel à vos services de traduction professionnelle en ligne. N’hésitez donc pas à relire vos textes autant de fois qu’il le faudra, afin d’offrir un rendu parfait et détecter les fautes qui auraient pu vous échapper.

Par ailleurs, vous devez aussi respecter les délais que vos clients imposent. Lorsqu’une tâche vous est confiée, prenez le soin de la livrer dans les temps. Ainsi, vos clients vous accorderont toujours leur confiance et feront toujours appel à votre société de traduction professionnelle en ligne et travailleront avec vous sur le long terme !

Comment ouvrir son agence de services linguistiques en ligne ?

En tant que traducteur, il vous est possible de travailler en indépendant, c’est-à-dire en freelance, ou alors en tant que salarié dans une agence de traduction professionnelle. Dans le premier cas, la première chose à faire est de commencer les démarches pour trouver des clients. De cette manière, vous ne vous retrouverez pas à ne rien faire.

Pour vous mettre à votre propre compte et ouvrir votre bureau de services linguistiques, il vous faudra nécessairement passer ou choisir une structure ou forme juridique pour celui-ci. Le choix de votre statut juridique est important parce qu’il définira le plafond du chiffre d’affaires annuel ainsi que le pourcentage d’impôts et de charges sociales autorisés.

Ce choix doit également prendre en compte vos intérêts personnels et vos différents besoins. En fonction de celui que vous choisirez, vous serez en mesure de protéger votre patrimoine en limitant vos responsabilités en cas de mauvaise gestion de l’entreprise. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous :

Le statut d’autoentrepreneur

Choisir le statut d’autoentrepreneur vous offrira la possibilité de bénéficier de tous les avantages qu’il a à offrir (comptable, fiscal/social). Cependant, il dispose aussi des contraintes. Par exemple, vous serez limité par les plafonds de chiffre d’affaires à ne pas excéder et votre fortune personnelle ne sera pas distincte de celle de votre agence de traduction.

EURL ou SASU

Vous pouvez également choisir de vous constituer en SASU ou EURL. Ce sont des sociétés unipersonnelles ; c’est-à-dire qu’elles se créent avec un seul associé. Même si les procédures de création sont onéreuses et assez complexes, elles vous garantissent toutefois une certaine assurance. Votre patrimoine personnel sera distinct de celle de l’entreprise et en cas de mauvaise gestion ou de problèmes, il ne sera pas utilisé pour dédommager vos créanciers professionnels.

Si vous n’avez pas la possibilité ou les moyens d’opter pour une EURL ou une SASU, rien ne vous empêche de commencer d’abord avec le statut d’autoentrepreneur. Dès lors que vous vous serez bien établi, vous pourrez changer par la suite.

SARL ou SAS

Si vous souhaitez créer votre agence avec un ou plusieurs associés, vous pouvez opter pour une SARL ou une SAS !

Comment générer des revenus en tant que traducteur ?

Vous pensez posséder les compétences nécessaires pour effectuer des traductions parfaites ? Alors, nous vous recommandons d’en faire votre métier. Vous pourrez bien gagner votre vie en devenant traducteur indépendant. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises sur le web sont à la recherche de personnes qui pourront réaliser des tâches multilingues pour leurs blogs/sites internet. Pour cela, la main d’œuvre de traducteurs est en perpétuelle demande.

Pour réussir dans le domaine, vous devrez vous démarquer et vous faire un nom. Difficile certes, mais pas impossible ! Il vous faudra simplement satisfaire chacun de vos clients. De cette manière, ils cous contacteront dès qu’ils auront d’autres commandes et n’hésiteront pas à vous recommander en cas de besoin à leurs collègues/collaborateurs. N’hésitez pas aussi à vous créer des pages professionnelles sur les réseaux sociaux afin de les encourager à vous laisser des remarques et avis.

Quelles que soient les initiatives auxquelles vous pensez, utilisez-les pour vous faire une place au soleil. A force de travail acharné, de sacrifice et de bonne communication sur vos compétences, vous arriverez à devenir le meilleur dans ce domaine. Lancez-vous, tout simplement !

Quelle rémunération pour un traducteur indépendant ?

La plupart du temps, les entreprises ont tendance à diminuer le tarif des prestations. C’est pourquoi, il est important que vous évaluiez les besoins et la situation de l’entreprise pour laquelle vous effectuerez des missions, afin de déterminer le montant de vos prestations.

Accepter des rémunérations trop basses vous portera certainement préjudice dans l’avenir. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel aux services des pépinières d’entreprises et à des experts-comptables pour qu’ils vous apportent de l’aide dans votre gestion.

Maintenant que vous avez toutes les informations qu’il faut pour devenir un traducteur indépendant en ligne, êtes-vous prêt à vous lancer ? Si la réponse est positive, alors, nous ne pouvons que vous encourager à suivre votre passion !