Transcréation et traduction : leur différence et similarité

À l’heure de la mondialisation, les frontières qui jadis existaient entre les cultures se sont effondrées. Les langues semblent se rapprocher les unes des autres et la traduction est devenue incontournable pour décoder le message d’une langue à une autre. Même dans la pratique de la publicité et du marketing, cette compétence a fait immersion dans le domaine: la transcréation. Qu’est-ce que c’est ? Pour certains, la traduction et la transcréation sont deux synonymes. Pour d’autres, il s’agit des mots de groupe sémantique opposé. Que retenir ces deux concepts ? Voici les points de ressemblance et de dissemblance de ces deux expressions.

Traduction ou transcréation : que retenir ?

Avant de spéculer sur ces deux expressions qui prêtent à confusion, il est important d’en saisir leur sens profond. Pour ce faire, il faut questionner le dictionnaire et voir ce qu’il en est.

Qu’est-ce que la transcréation ?

La transcréation est un mot composé, c’est-à-dire issu de l’association de deux concepts anglo-saxons à savoir : translate (traduction) et creation (création). Ainsi, la transcréation est un processus de créatif qui se rapporte essentiellement au secteur du marketing et de la publicité. Il consiste à transposer dans une culture cible, toutes les réalités ou bagages émotionnels et culturels d’une autre culture. C’est un processus à cheval entre la créativité, la traduction et la localisation. Grâce à elle, il est possible pour la publicité de se fondre dans le carcan culturel de chaque cible. 

Le professionnel en charge de cette tâche ne se limite pas qu’à traduire le texte original, il se doit de traduire les concepts, mais aussi les idées de façon à diffuser les valeurs profondes d’une marque. Ainsi, le contenu publicitaire ne sera pas qu’une traduction des mots, mais d’une valeur culturelle à transmettre. Le professionnel est appelé à se servir à la fois de ses connaissances linguistiques et culturelles pour une transcréation réussie.            

Qu’est-ce que la traduction ? 

La traduction est une discipline qui consiste en une transposition du contenu d’une langue dans une autre. Il peut s’agir d’un texte ou d’un contenu audio. L’activité du traducteur ne se limite qu’à la traduction des mots, sans tenir compte de certains autres éléments pouvant se trouver dans le document à traduire. Il est donc appelé à transmettre le message le plus fidèlement  possible. Le métier ses démocratisé sous l’effet de la mondialisation qui n’a de cesse de transformer  le monde en un village planétaire. 

Toutefois, il est plus facile de nos jours de traduire son document dans toutes les langues en quelques clics. Le développement des nouvelles technologies est à l’origine de ces facilités. Sur internet, certains professionnels indépendants vous proposent des services de traduction. D’un autre côté, vous avez des logiciels de traduction téléchargeables ou en ligne qui vous garantissent des traductions de texte en plusieurs  les langues 

Différences entre traduction et transcréation

Au regard de ce qui précède, vous pouvez rapidement conjecturer qu’il existe une  différence entre une traduction et une transcréation. De quoi s’agit-il concrètement ? Les différences entre ces deux concepts sont :

L’objectif 

L’objectif principal de la traduction est de garantir une transposition fidèle d’un site ou d’un texte, d’une langue à une autre de façon à faciliter la compréhension sans équivoque. Elle préserve le texte de toute incohérence. Par contre, la transcréation a pour objectif de communiquer à la cible, l’idée et les émotions d’un message publicitaire tout en l’adaptant aux réalités socioculturelles de ladite cible.

Qualité attendue

À ce niveau, il faut dire que le transcréateur possède des compétences à la fois en marketing et en traduction. Il a la maîtrise des aspects culturels propres à la langue source et à la langue cible. De plus, il dispose un sens créatif élevé avec une connaissance de la culture des pays impliqués dans la transcréation. Ce qui n’est pas le cas pour le traducteur qui doit juste maîtriser et manipuler les principes de la traduction, y compris les langues à manier.  

Support

Le support de la transcréation est sans doute commercial et/ou publicitaire. Vous pouvez très rapidement l’observer à travers les slogans, les affiches et banderoles de films, affiches et enseignes publicitaires, noms de produits, et bien plus encore. Par contre, le traducteur a une vue plus large et travaille sur différents supports. Il intervient dans différents secteurs d’activité à savoir : ouvrages littéraires, documents (juridique, technique, comptable, scientifique, etc.), textes de loi, document officiel, etc.  

Fonctionnement 

Alors que la transcréation considère chaque élément constitutif du texte ou document à traduire, la traduction ne s’intéresse qu’au texte. Dans son fonctionnement, la transcréation tient compte du texte, des graphiques, de l’infographie, de la mise en page, de la typographie, des couleurs, du design, de la charte graphique…et de plein d’autres éléments. Chacun de ces éléments est pris en compte dans la transcréation dans le but de mieux servir la cible dans toute sa constituante socioculturelle.  

Similitudes entre transcréation et traduction

Il n’existe pas que des points de dissemblance entre traduction et transcréation. Ces deux compétences ont des éléments de similitudes qu’il est important de relever. Il s’agit de :

Transposer les contenus d’une langue à une autre

La transcréation et la traduction sont toutes deux des méthodes de transposition des contenus d’une langue source ou native vers une langue étrangère ou cible. Il s’agit des procédés de traduction dans leur essence. 

Faciliter la compréhension

Les deux activités ont pour finalité : faciliter la compréhension. En traduisant les contenus sources, les nouveaux contenus en langue cible seront mieux compris par le public destinataire.

Similitude phonologique

Elle se situe au niveau de la parenté sémantique des concepts transcréation et traduction. Ces deux concepts semblent appartenir à une même famille sémantique.  

La frontière entre la traduction et la transcréation n’est pas si intangible que ça. En plus des différents points de différence, fort est de constater que les deux concepts ont des éléments de ressemblance qui sèment quelquefois la confusion dans les esprits de ceux les emploient au quotidien. L’équivoque étant levée, vous savez désormais dans quel contexte parler de traduction ou de transcréation.